Le web magazine 100% Apnée Sunday - Jan 21, 2018

INTERVIEW EXCLUSIVE : Des nouvelles de Sophie Jacquin


Sophie accrochée à une ligne d'eau d'une piscine

INTERVIEW FRANCE-APNÉE du 5 février 2014

FRANCE-APNÉE: En 2013 ta saison de compétitions a été encore très chlorée (un 3e titre de championne de France en piscine, une médaille en statique en championnat du monde CMAS…) pourtant on a bien senti que tu avais amorcé un virage dans ta carrière sportive en te tournant davantage vers la profondeur. Est-ce que cette année la profondeur va devenir ta priorité?
Sophie JACQUIN: Je suis vraiment ravie de ma saison l’année passée en piscine (bien qu’ayant un regret pour le DNF à Kazan, mais c’est la loi du sport). J’ai participé à seulement 3 compétitions en profondeur ces 2 dernières années (2 Nice Abyss Contest et le championnat de France FFESSM, sans compter les championnats du monde AIDA par équipe à Nice) et vu le terrain de jeu que nous avons ici, j’aurais tort de ne par en profiter! Donc oui, en 2014 je vais mettre la priorité sur la profondeur.

FRANCE-APNÉE: As-tu envie de conquérir un 4e titre de championne de France FFESSM en piscine ? Et un deuxième en poids constant ?
Sophie JACQUIN: Mon 3e titre de championne de France m’a comblée et à ce jour je ne ressens pas le besoin de le défendre. Une personne dont je suis très proche tient au proverbe « jamais 2 sans 3 », voilà qui a été fait! J’ai effectivement cette année un besoin de creuser un peu plus les abysses même si le challenge de la conquête d’un 4è titre est très tentant. Il me faudra faire des choix en terme de calendrier. Et j’attends avec impatience la confirmation de l’organisation du 2è championnat de France FFESSM, je compte bien être présente et pas pour tricoter!

FRANCE-APNÉE: Depuis le début de ta carrière tu es entraînée par Francois Steers. Est-ce que votre collaboration va se poursuivre cette année? Comment se passent tes entraînements du côté de la Gwada?
Sophie JACQUIN: François a pris du recul cette année. Il nous laisse nager de nos propre palmes! Mais il garde un œil sur nous via notre forum d’apnée. On garde un contact régulier dont j’ai grand besoin! Nous avons cette année accueilli des nouveaux adhérents super motivés (dont John, un ancien niçois) ce qui donne un nouvelle dynamique au sein du groupe compète. Avec Anne Claire, David, Caroline, Nathalie, Bruno…on garde les enseignements de François sur les créneaux piscine, on se fait nos séances, on se corrige et on sort de plus en plus dans l’eau salée grâce aussi au club le CNRBT qui met de plus en plus le bateau à notre disposition. On a 2 créneaux par semaine en piscine, on sort 2 à 3 fois par mois en mer. Sur ce point , je suis débutante quasiment, j’ai beaucoup à apprendre. A côté de tout ça, je pratique un peu de renforcement musculaire et depuis quelques mois, je suis régulière en course à pied (1à 2 fois par semaine), j’arrive à tenir un footing de 30minutes! Pour ceux qui me connaissent, c’est une révolution!

Sophie sur une plage de Guadeloupe...

Sophie sur une plage de Guadeloupe…

FRANCE-APNÉE: Alice Modolo, dans une interview pour un confrère, avait déclaré avoir envie de refaire équipe avec Aurore Asso et toi. Serais-tu intéressée par la possibilté de retrouver une sélection en Equipe de France AIDA pour les prochains championnats du monde par Equipe qui auront lieu en septembre prochain en Sardaigne?
Sophie JACQUIN: Je ne suis pas désintéressée . J’ai beaucoup aimé participer aux mondiaux par équipe avec les filles. Mais septembre c’est encore loin et je dois d’abord trouver les budgets mais aussi me maintenir en piscine et progresser en mer!

FRANCE-APNÉE: Est-ce que tu souhaites donc à nouveau faire partie de l’équipe de France FFESSM en 2014 pour retourner à Ténérife afin de participer aux championnats d’Europe CMAS en octobre prochains ? Ce serait, le cas échéant, ta 5e sélection dans l’équipe fédérale.
Sophie JACQUIN: les sélections se feront au mois de mai après les championnats de France. A ce jour je fais encore partie de l’équipe de France et je compte bien en défendre les couleurs le plus longtemps possible! Le groupe se réunit pour un stage d’hiver à Mulhouse, malheureusement je ne peux pas me permettre ce déplacement. Ca aurait été un immense plaisir de retrouver toute l’équipe. Je m’entends très bien avec tout le monde, on se donne des nouvelles assez régulièrement avec le staff et je suivrai de loin leurs aventures à Mulhouse.

FRANCE-APNÉE: Quel sera ta première compétition de l’année? Et les autres?
Sophie JACQUIN: 1er rendez-vous le 27 avril à la piscine de Basse-Terre pour les championnats régionaux organisés par mon club, le CNRBT, Puis en mer du 24 juin au 1er mai à Roatan au Honduras pour la Caribbean Cup! Après on verra!

Sophie ne poids constant

Sophie excelle aussi bien en mer qu’en piscine.
photo: Eric Flogny pour la FFESSM

FRANCE-APNÉE: Avec le palmarès que tu as, as-tu réussi à décrocher un/des sponsor(s) pour te soutenir dans ton aventure sportive?
Sophie JACQUIN: C’est difficile « d’appâter » les investisseurs privés sur de l’apnée! Pour l’instant j’ai eu l’accord de la Région Guadeloupe pour une subvention et j’ai aussi reçu le soutien matériel de Apnéautic qui m’a envoyé du matériel pour pouvoir évoluer en mer. Nous avons monté un dossier de sponsoring et je dois partir avec mon bâton de pèlerin à la recherche de généreux donateurs. Mon palmarès pourra peut être séduire, mais malheureusement rien ne tombe du ciel! Mon club fera également le maximum pour me permettre de participer aux compétitions que j’aurai choisies.

FRANCE-APNÉE: Pour finir, as-tu un petit mot pour lecteurs de France Apnée?
Sophie JACQUIN: Pour les métropolitains, courage il reste encore quelque mois difficiles à passer Pa moli !

Merci Sophie et à bientôt sur France Apnée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *