Le web magazine 100% Apnée Saturday - Apr 21, 2018

INTERVIEW EXCLUSIVE : Raymond Georgette, un esprit libre dans un corps affûté


Georgette Raymond la Petite Furie lorraine
crédit photo: France Apnée

INTERVIEW FRANCE-APNEE d’ avril 2014
La semaine passée à Besançon Georgette Raymond a signé un retour très remarqué à la compétition au niveau national en remportant avec panache la 3e manche de la Coupe de France FFESSM. Pour ceux qui n’avaient pas suivi notre petit direct Petite Furie avait nagé 180m en dynamique palme, 111m sans-palme et avait retenu son souffle durant 5’03 ».
France Apnée a souhaité interviewer la Petite Furie Lorraine pour revenir sur son actu et l’interroger sur ses projets.

FRANCE APNEE: Georgette, quel est ton état d’esprit une semaine après avoir remporté la manche de Besançon?
GEORGETTE: Aujourd’hui je me sens bien, je me suis vidé l’esprit pour ne garder que le positif

FRANCE APNEE: Avais-tu particulièrement préparé cette manche? –
GEORGETTE: Je n’ai pas plus préparé cette compète que les autres, je me suis juste retrouvée moi et mon apnée, ma vision de l’apnée, et ma façon de l’aborder en toute sérénité avec tout ce qui l’entoure.

FRANCE APNEE: Seras-tu à Chartres pour le championnat de France?
GEORGETTE: Oui, je serai à Chartres, pour mon plaisir et pour revoir mes amis

FRANCE APNEE: L’année dernière, par manque d’envie, tu étais passée complètement à côté des France, ce qui t’avais écarté de l’Equipe de France. Pour l’instant tu as nagé la plus belle perf en DYN de l’année et tu as validé les minima.
As-tu envie de reporter le bonnet bleu/blanc/rouge fédéral pour participer au championnat d’Europe CMAS?
GEORGETTE: Pour l’instant ce n’est pas à l’ordre du jour et je n’en ai pas fait mon objectif principal.
Ceci dit il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Pour info, à cette même compétition j’avais aussi validé 175 m l’ an dernier .

FRANCE APNEE: Ta sortie après tes 180m DYN à Besançon était superbe. Sans doute une de tes plus belles sorties pour une perf au-delà de 175.
Franchement, ton état de fraîcheur nous laisse penser qu’aller à nouveau toucher le mur des 200m est à ta portée. Tu en penses quoi?
GEORGETTE: J’en pense qu’a Besançon j’avais dans les jambes le 200 m facile, mais qu’un « besoin » pressant survenu alors que j’étais dans la zone d’échauffement m’a perturbée durant ma perf et si je suis sortie à 180m c’est surtout pour me précipiter aux toilettes.. rire
Ça me fait cela quand je suis hyper détendue comme à chaque entraînement.
Désormais mon coach se fiche de moi en rigolant et dit:  » Madame sort à 180 m parce qu’elle a envie d’aller aux toilettes  » C’est rigolo mais peu importe, je me suis fait tellement plaisir en sortant avec le sourire, avec pas les jambes lourdes, et pas envie de respirer. Bref ! que du bonheur.

virage des 150 / photo : Nicolas Proquin pour France Apnée

virage des 150 / photo : France Apnée (2014)

Sortie solide après 180m DYN pour Georgette /  photo : Nicolas Proquin pour France Apnée

Sortie solide après 180m DYN pour Georgette /
photo : France Apnée (2014)

FRANCE APNEE: Côté matos, on t’a vu renager avec ton ancienne palme (celle des 200m de Tenerife). Etait-ce par superstition?
GEORGETTE: Non, je ne suis pas superstitieuse, sinon à Tenerife je n’aurais pas pris le risque de changer de mono à 15 jours d’un Championnat du Monde. Comme je palme à la sensation en quelques longueurs de bassin je sais si une mono est bonne ou pas. Je continue donc à me servir de ma vieille mono car ma dernière est une catastrophe.

FRANCE APNEE: Ilaria Bonin qui était à Besançon (et que nous aurons le plaisir de retrouver sur France Apnée) participe à des mondiaux CMAS et AIDA. Et toi, aurais-tu envie de t’aligner sur une/des compétition(s) AIDA et retrouver pour les mondiaux Indoor 2015 une certaine Natalia Molchanova?
GEORGETTE: Pour l’instant, j’ai mis l’international entre parenthèse. Pendant 5 ans toutes mes vacances se passaient en stages et compétitions. Je travaille dans une piscine, j’ai besoin de soleil et d’air, besoin de faire autre chose. J’ai donné beaucoup de ma personne pour l’apnée, mais l’apnée ne m’a donné que des Médailles. C’est un milieu où les sponsors se font discrets, et si l’apnée nourrit mal son homme, elle nourrit encore moins les femmes.
Je sais, même si beaucoup ont pensé que j’étais sur le déclin, que je n’ai pas tout donné, qu’il m’en reste sous la pédale.
Natalia, Ilaria, sont de grandes championnes, se retrouver à leur coté est toujours une satisfaction, un grand plaisir. Mais si un jour je me retrouve en compétition avec elles c’est contre moi que je me battrai, pas contre elles. L’apnée reste un challenge avec moi même.

FRANCE APNEE: Est-ce que tu as eu l’occasion à Besançon de discuter un peu avec Ilaria? Qu’est-ce que deux championnes comme vous deux ont pu se dire?
GEORGETTE: A Besançon je n’ai pas vraiment parlé avec Ilaria, cette dernière ne parle qu’en Anglais et Italien. Donc sur le podium nous avons juste échangé quelques propos anodins.
Sur une compète je ne vais pas beaucoup vers les gens, c’est souvent eux qui viennent à moi. D’ailleurs à Besançon, c’est Merlin qui a fait office d’intermédiaire car c’est à lui qu’on a demandé si on pouvait me déranger ou non. Mais beaucoup de jeunes viennent me voir pour des photos ou des dédicaces. C’est très sympa.
Sinon, tout le monde reste plus ou moi dans son coin ou entre personnes de même Club.

FRANCE APNEE: Petite Furie, nous te laissons le mot de la fin…
GEORGETTE: Je le redirai toujours, en apnée faites vous plaisir, restez dans le plaisir et vous irez loin.
cherchez vos limites à vous et pas celles des autres.
Merci à mon coach Didier ZAENGER et à sa devise me concernant  » un esprit libre dans un corps affûté  »
Petite Furie

Merci Petite Furie et à bientôt sur France Apnée

Ok tout va bien pour Petite Furie /  photo : France Apnée (2014)

Ok tout va bien pour Petite Furie /
photo : France Apnée (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *