Le web magazine 100% Apnée Saturday - Jan 20, 2018

Georgette Raymond, l’apnée plaisir !


georgette copie

►FRANCE APNEE : Après une année 2013 compliquée, l’année dernière tu étais revenue en pleine forme. On se souvient de ta victoire à la manche de Coupe de France de Besançon où tu nous avais offert un 180m DYN tout sourire. Logiquement tu étais l’une des principales favorites du championnat de France 2014. Et puis quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons appris ton forfait !
Tu avais également décliné ta sélection en Equipe de France pour les Europe CMAS. Que s’est-il passé ? Peux-tu nous raconter.

►GEORGETTE : Effectivement, 2013 – 2014 ont été très chaotiques, c’était à ne rien y comprendre, j’avais des hauts et des bas. Je sentais bien que quelque chose n’allait pas, mais quoi ? Je n’avais plus de force, des douleurs partout, je ne pouvais même plus manger, bref la cata. Certes à Besançon j’ai passé 180 m facile, dans le plaisir, cool, super, mais cela n’a pas duré. A quelques jours du France mon corps a dit stop, à mon grand désespoir et à celui de mon coach, mais il ne fallait surtout pas que je revive le Championnat de France 2013. Je crois que j’aurais alors abandonné définitivement l’apnée.
J’ai dit non pour l’équipe de France car je ne savais pas ce que j’avais, mais une chose était sûre, quelque chose en moi clochait. C’était inutile de continuer comme ça et je devais penser à ma santé, à me soigner avant tout. Aujourd’hui j’ai mis des mots sur mes maux et je vais mieux.L’été dernier je n’ai pas fait d’apnée, très peu de natation, mais j’ai repris le vélo avec ma copine Odile et Merlin.
Désormais je revis et me sent 1000 fois mieux, ‘’Petite Furie’’ revient avec de nouvelles ambitions !

►FRANCE APNEE : Tes soucis de santé résolus on t’a vu participer au Raid de l’arbre Vert. Peux tu nous raconter cette aventure ?

►GEORGETTE : Je n’avais pas prévu de faire ce Raid de l’Arbre Vert, mais ma fille le préparait depuis 2 ans et au dernier moment une fille de l’équipe s’est désistée. Ma fille ne trouvant personne pour remplacer cette équipière il ne restait plus que maman. J’oublie vite mes problèmes de santé, et je me mets à la course à pieds, ce que je n’avais jamais fait auparavant, et miracle ça marche. Du pur bonheur. Et me voila partie pour ce Raid avec au programme : Un premier trail de 18,5 Kms, puis 20 Kms de canoë, 55 Kms de VTT, une chasse au trésor dans les vestiges du temple d’Ankhor (inoubliable) et à nouveau 45 Kms de VTT et un dernier trail de 12,5 kms.
L’objectif initial était seulement de finir ce Raid, car je n’avais couru que 4 fois cet été de peur que mes tendons me lâchent. Mais à ma surprise tout s’est bien passé et ce par 35 degrés.
Les filles me ‘’tiraient’’ pour les trails et moi pour les épreuves VTT. Nous avons formé une équipe très soudée, moi, ma fille Priscilla et notre meilleure amie Christelle.
Merci les filles de m’avoir embarquée dans cette épopée, à renouveler.
Cela m’a fait le plus grand bien et c’est venu à un moment où j’en avais besoin.
De plus, Alexandre DEBANNE et le staff étaient merveilleux.
Nous finissons néanmoins à nous classer 34 ème sur 84 équipes d’Amazones.

►FRANCE APNEE : Si tu veux bien revenons à ta compétition de Montreuil …
Tu fais l’impasse sur le statique ! Dommage … non ? Un petit 4’30’ t’aurais sans doute permis de remporter la manche. Explications

►GEORGETTE : Je n’ai repris l’apnée et la natation que fin septembre, avec un essai en compétition à Forbach début Novembre 2014. Essai couronné de succès après 3 mois d’absence complète au bord des bassins, je reprenais goût à l’apnée.
Oui bien sûr à Montreuil il m’a manqué 40 points pour remporter le combiné, il me suffisait de faire très peu en Statique, mais bof ! Je n’avais pas envie de la faire et ça reste une épreuve que je n’aime pas. J’en fais juste 15 jours avant une compète et c’est tout.
Là j’ai dit à mon coach que je n’avais pas envie de faire la Statique. Il m’a répondu ‘’si tu n’as pas envie de la faire tu fais l’impasse, tu te fais plaisir’’ Voilà et puis je suis contente de laisser des podiums à d’autres filles. J’aime partager et puis ça les motive, j’espère du moins.

►FRANCE APNEE : 187m DYN en février … pas mal ! Peux-nous raconter ta nage, tes sensations, la sortie ?

►GEORGETTE : Mon petit 187 m tranquille, là oui, je me suis faite plaisir, je ne savais pas trop où j’en étais, j’ai joué la sécurité car la semaine d’avant je me suis bloquée le dos et je n’avais plus rien fait du tout pendant ces 8 jours sauf aller voir mon ostéo qui m’a ‘’réparée’’
Je reconnais que dès le départ je me suis sentie bien malgré encore une petite douleur, puis j’ai laissé filer la mono. J’étais à nouveau dans mon élément. Sortie facile très propre et de très bonnes sensations.

►FRANCE APNEE : Tu termines ta compétition avec un record personnel en DNF avec 125m ! Le record de France n’est pas loin. As-tu envie d’aller le chercher ? Est-ce que tu as mis un peu plus le curseur sur l’apnée dynamique sans-palme cette année ?

►GEORGETTE : Pour le sans palmes, alors là cela a été la surprise ! Et quand j’étais à l’échauffement j’ai visualisé juste un 100m virage, et reprise de nage Une fois partie, j’étais bien, merveilleuses sensations, je sentais bien mes appuis, mon corps fendre l’eau ça glissait tout seul. Au virage du 100 m je me suis dit ‘’allez fait plaisir à ton coach, fais 125 m, passe la ligne bleue. Sortie à nouveau très facile, très propre et avec beaucoup de plaisir une nouvelle fois. Les seuls records que je cherche, ce sont les miens, c’est un challenge envers moi-même. A l’entraînement, c’est mercredi Free et le samedi la Mono, Je travaille donc les deux.

►FRANCE APNEE : Et cette nage de 125m, raconte nous ? Toujours adepte du double ciseau de jambe ?

►GEORGETTE : Je suis adepte de la vraie nage, à l’entraînement je fais 2 ou 3 ciseaux, cela dépend. Je fais aussi des 50 m jambes seules. Mais mes réflexes de nageuse reviennent, et puis j’ai de bonnes sensations sur les bras, c’est plus puissant, j’ai l’impression d’être alors une fusée dans l’eau. C’est ce que je recherche, cette merveilleuse sensation de me fondre avec l’eau.

►FRANCE APNEE : On voit que chez les filles le niveau a beaucoup augmenté en deux ans avec de plus en plus de 150m DYN validés. Pourtant on remarque que des filles capables de nager plus de 175m (niveau international) sont pour le moment uniquement des apnéistes d’expériences comme Sophie Jacquin, Sandrine Murbach ou toi. Comment l’expliques-tu ?

►GEORGETTE : Je pense qu’avec de bons entraînements beaucoup de personnes peuvent aller à 150 m et faire 5’ en statique. Pour aller au-delà des 175 m ou 200 m il faut avoir des prédispositions pour ce sport et de toute façon beaucoup travailler. C’est pour cela qu’en haut de la pyramide il ne reste qu’une place.

►FRANCE APNEE : 2015 …. année mondiale ! Qu’est-ce que cela t’inspire ? On sait que les mondiaux CMAS auront lieu à Mulhouse cet été… Tu pourrais jouer presque à domicile puisque la Lorraine est limitrophe de l’Alsace. As-tu envie de retrouver le bonnet tricolore ?

►GEORGETTE : 2015 sera pour moi une année comme une autre. Je n’ai pas encore d’objectif à l’instant T.
Je suis une sirène et j’avoue que la mer, le soleil me manquent. Un voyage au bout du monde m’aurait plu aussi. Pour le bonnet tricolore j’y penserai en fonction de mes prochains résultats. Le titre chez les femmes se jouera sans doute vers 250 m… pas à 200 m. Donc il faut bosser dur pour approcher cette distance. Sans oublier le plaisir de l’ entrainement.

►FRANCE APNEE : Prochaine compétition, Besançon ?
Petite Furie, nous te souhaitons le meilleur pour cette année 2015 qui s’annonce sous les meilleurs hospices ! A bientôt sur France Apnée.

►GEORGETTE : Besançon, oui j’y serai, ce n’est pas loin de chez moi et j’y ai des attaches, des amis et amies.
Merci à Didier ZAENGER mon coach, le manager MERLIN et mon club avec tout ce qui l’entoure de n’avoir jamais douté de moi ni laissé tombée surtout ces deux dernières années en dents de scie . Ils ont su faire preuve de patience à mon égard. Surtout mon coach qui est très présent même dans les moments difficiles, toujours là pour m’épauler.
Merci coach pour tout cela,
Merci France Apnée de ne pas m’oublier dans le bon comme dans le mauvais.
Et toujours dans l’Apnée Plaisir.

Petite Furie

►FRANCE APNEE : Merci Georgette et à bientôt sur France Apnée.

Merci également à Alex Barnab Voyer de l’équipe fisheyes pour sa photo. Retrouvez l’album complet de la compétition de Montreuil sur www.fisheyes.com ( http://fisheyes.fr/piwigo/index.php?%2Fcategory%2F13#/0 )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *