Le web magazine 100% Apnée Monday - Apr 24, 2017

Sophie Jacquin, 153m DNF (interview + vidéo)


sofi

La semaine dernière s’est tenu à Basse-Terre en Guadeloupe le championnat inter-régional FFESSM Guadeloupe-Guyane. Un rendez-vous en deux temps que la championne  Sophie Jacquin ne pouvait pas manquer!

Lundi 9 février pour le dynamique palme Sophie donne le ton en s’offrant un record personnel avec 193m DYN. Un perf solide d’après son entraîneur François Steers.

Jeudi 12 février, deuxième étape du championnat avec le dynamique sans-palme. Sophie s’est beaucoup préparée ces derniers mois en vue d’un record national. Avec 153m en dynamique sans-palme, Sophie Jacquin améliore de 7 mètres sa distance de décembre dernier (voir notre reportage). Si pour l’instant on ne peut encore pas parler de record national (attente d’homologation), c’est de loin de la meilleure perf française chez les filles. Au niveau mondial,  on soulignera que peu de filles sont capables de tourner les 150 en dynamique sans palme.

Mais pour parler de cette formidable performance le mieux c’est de donner la parole à Sophie.

Sophie, comment as-tu abordé cette compétition à domicile ?

Ce fut à la fois perturbant et rassurant de faire une compète dans la semaine sur nos créneaux d’entrainements (lundi et jeudi). Perturbant car tu sors d’une journée de bureau et que tu as moins d’une heure pour te mettre en mode compète et rassurant car c’est à la maison, comme à l’entrainement dans notre beau bassin extérieur de 50m.Le fait qu’il y ait les juges au bord du bassin, les apnéistes de sécu, ça nous rappelle bien que nous sommes sur une compétition et non sur un entrainement! Mais il fallait faire abstraction des cours d’aquabike à côté avec la musique à fond.

Raconte nous ton record de 153m DNF ?
Je voulais donc valider ce record FFESSM qui n’a pas pu l’être officiellement en décembre à Aix en Provence car la compète n’avait qu’un statut départemental. Et je voulais aussi passer cette barrière des 150m qui me freinait tant à entrainement qu’en compète. J’ai su quand j’ai passé les 125m que je pouvais y aller, évidemment j’étais dans le dur mais en moi même je me disais sous l’eau tu peux y aller, tu dois y aller! C’est important de se parler sous l’eau! Au virage j’ai juste fait une poussée au mur, je n’ai pas voulu refaire un mouvement de bras ou de jambes. Je teste les sensations au fur et à mesure.
Le protocole a été réalisé sans problème, bien que, un petit instant, j’avais la dans les étoiles dans tous les sens du terme! Une fois la validation des juges assurée, j’ai crié « youhhouuuu! ».

Et le coach qu’en pense-t-il ?

Nous avons demandé à François Steers, l’entraîneur de Sophie, quelle était sa réaction :

« L’objectif du début de saison est atteint, le 147 nous laissait un peu sur notre faim. Pas de reconnaissance de record et pas de virage. On a donc refait un petit cycle spécial DNF. Tout le groupe était derrière elle et a bossé pour ce NR. Maintenant le travail est récompensé, sophie a gagné en confiance et se projette déjà sur le prochain cycle et les régionaux de Guadeloupe en bassin de 25m. »

 

Mise en perspective

Si l’on regarde ces deux dernières années moins de dix femmes sont allées au-delà de 150m DNF : Natalia Molchanova (182m-2013 AIDA WR), Katarina Turcinovic (175m-2013, 168m 2015), Ilaria Bonin (166m-2013 CMAS WR),  Kathryn Nevatt (165m-2014),  Alessia Zecchini (159m-2013), Emilia Biala (155m-2014), Amber Brouke (164m-2013).

 

 

La vidéo du record :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *