Le web magazine 100% Apnée Thursday - Sep 21, 2017

5e manche de la Coupe de France FFESSM 2016 – Besançon


gilson

La manche de Besançon dans le Doubs est un classique du circuit Coupe de France d’apnée sportive de la fédération de plongée.
Comme chaque année du beau monde est annoncé à la piscine Mallarmé. Chez filles on devait retrouver Sylvie Gilson, Béartrice Erwein, Magalie Siterre et surtout la russe Natalia Ovodova (Babich) et l’italienne Tatianna Di Poi. Chez le garçon du très haut niveau était attendu avec la présence d’Arthur Guérin-Boëri, Alexis Duvivier, Olivier Elu, Jean-Baptiste Savornin, Brice Lequette, Eric Poline ou encore Stéphane Tourreau (le samedi).
Cette compétition a offert à certains leur dernière chance de se qualifier également pour les championnats de France 2016 qui se dérouleront pour la 3e année consécutive à Chartres lors du week-end de Pentecôte.

Le dynamique palme

La compétition a débuté le samedi soir avec l’épreuve de DYNamique palme. Chez les garçons les principaux leaders ne faillissent pas. Arthur s’impose logiquement et assoit un peu plus la maîtrise des 250. Après une période un peu trouble, Brice Lequette signe un superbe retour à haut niveau avec un 210m. Eric Poline assure le virage à 200 avec une perf à 205m. Le podium est 100% parisien ! La surprise vient d’Olivier Elu qui syncope à 202m; c’est sans doute la première fois en compétition que le champion lyonnais sort de la sorte. Il nous a toujours habitué à des sorties solides et bien maîtrisée. Chez filles le haut était attendu des athlètes étrangères présentes à Besançon à savoir Tatiana Di Poi pour l’Italie et Natalia Babich pour la Russie. Seule l’italienne de la squadra azzura s’est alignée sur le DYN et valide 203m. La championne de France 2015, Sylvie Gilson entraînée Laurent de Beaucaron, prend la tête du classement français de la compétition avec 168m. Elle est talonnée par Béatrice Erwein, ancienne championne de France d’apnée statique. Toutes les deux sont départagées aux dixièmes. Emilie Vernier d’Eau Libre en Savoie tourne à 150m pour émerger à 155m. Il faut rappeler que la jeune femme a commencé la compétition cette année seulement. Assurément des début très prometteurs.

élu 202bo

podium Hommes :
1- Arthur Guerin-Boëri 250m DYN
2- Brice Lequette 210m DYN
3- Eric Poline 205m
podium Femmes :
[hors classement Coupe de France] : Tatiana Di Poi 203m DYN
1- Sylvie Gilson 168m (en photo)
2- Béatrice Erwein 168m
3- Emilie Vernier 155m

résultats complets

dyn result

source : CNA

Le statique

agbstat besac

Arthur Guerin-Boeri coaché par Brice Lequette le vainqueur de la compétition

Sur cette finale de la Coupe de France 2016 de la fédération de plongée on connait déjà le vainqueur du Statique ! En ayant passé à deux reprises les huit et en ayant battu à une semaine d’intervalle le record de France, Jean-Baptiste Savornin savait qu’il avait gagné la Coupe en statique. Le chasseur de St Raph’ pouvait se permettre sur cette finale de titiller le chrono et surtout ses limites. C’est qu’il a fait à Besançon en syncopant malheureusement à 8’13. Quelques semaines auparavant il avait montré des signes de fatigues sur la compétition fédérale d’Aix en Provence où la sortie à 7’50 avait été des plus compliquée. Le champion devra sans doute gérer son pic de forme s’il veut arriver au top à Chartres pour « les » France 2016.

La surprise, qui n’en est pas une en réalité, vient d’Arthur Guerin-Boeri qui valide de la plus belle manière 7’27. C’est plus d’une minute par rapport à son ancien PB. Cette superbe perf ne nous surprend guère lorsqu’on connait les temps de nage d’Arthur notamment en DNF (ndlr : plus de 4min sur un 200m). Il a logiquement et intrinsèquement un beau statique. Angelo Polidori se glisse parmi les meilleurs en validant 7’02. Il devance de trois secondes Alexis Duvivier avec 6’59.

Chez les filles, Sylvie Gilson, coaché dans l’eau par Laurent de Beaucaron, sort à 6’17. Du haut niveau féminin et surtout un seconde médaille d’or pour celle qui avait déjà remporté la manche de Montreuil en décembre dernier. Loin de son meilleur niveau, Béatrice Erwein valide 5’21. Quant à Emilie Vernier, elle s’octroie à nouveau la troisième place avec 5’18. Les trois championne, se positionnent clairement pour le combiné. Le dynamique sans palme sera décisif même si Gilson à une bonne avance.

podium Hommes
1- Arthur Guérin-Boeri : 7’27 » PB
2- Angelo Polidori : 7’02
3- Alexis Duvivier : 6’59
podium Femmes
1- Sylvie Gilson : 6’16 PB
2- Béatrice Erwein : 5’21
3- Emilie Vernier : 5’18

résultats complets

stat result

source : CNA

Le dynamique sans palme

Arthur Guerin-Boeri était très attendu sur le DNF, discipline pour laquelle il est double champion du monde CMAS. Pourtant Arthur sort à 2m sentant un malaise vagal arriver. Le champion nous en dit plus dans l’interview à lire plus bas.  Le combiné lui échappe et revient à Brice Lequette qui a été impérial à Besançon avec ses 210m DYN, 6’34 » STAT et ses 144m en DNF. Il rentre dans le club des athlètes à plus de 500 points avec 512 points. Le DNF est remporté par Alexis Duvivier avec 162m. Le recordman du monde de DYN maîtrise intelligemment sa saison. Le nordiste sait placer son pic de forme au meilleur moment de la saison. Sur la 3e place du podium se place un novice du circuit, Oualid Ben Salem qui nage 130m.

Chez les filles, Sylvie Gilson tout en maîtrise réalise 100m en DNF et s’adjuge le combiné avec 418 points. Sur le podium du sans palme on trouve la Championne de France 2015 d’apnée statique Magalie Siterre au coude à coude avec l’internationale russe Ovodova (Babich).

dnf fr

à gauche : Arthur Guerin-Boeri / en haut à droite : Natalia Ovodova (Russie) / en bas à droite : Sylvie Gilson


podium Hommes :
1- Alexis Duvivier : 162m
2- Brice Lequette : 144m
3- Oualid Ben Salem : 130m
podium Femmes :
1- Magalie Siterre : 119m
[ Natalia Ovodova : 119m – hors classement Coupe de Fr]
2- Florie Vidberg : 102m
3- Laetitia Orski-Simonet : 101m

résultats complets

DNF result

source : CNA

Combiné

Homme : 1/ Brice Lequette 512 points 2/ Eric Poline 467 points 3/Arthur Guerin-Boëri 429 points

Femme : 1/ Sylvie Gilson 418 points  2/ Magalie Siterre 395 points 3/ Béatrice Erwein 387 points

 

►Interview d’Arthur Guérin-Boëri

agbitwbesac

Arthur Guerin-Boeri est revenu pour France Apnée sur sa compétition bisontine…

► 250m DYN c’est une distance que tu maîtrises. Est-ce que l’idée du jour était de banaliser à nouveau cette distance ? En avais-tu encore sous la palme ?

Arthur : J’étais très bien sous l’eau oui. Je ne suis jamais sorti aussi frais sur les quatres 250m et plus que j’ai réalisé. Vraiment à l’aise jusqu’à la fin. Beaucoup moins marqué que d’habitude. L’idée était de ne pas tout envoyer sur la première épreuve.

► 7’27 en STAT, c’est un beau PB ! Mais quand on connait tes temps de nage on n’est pas étonné d’un tel chrono aujourd’hui ! Est-ce qu’on peut dire que tu es passé en mode statique ? As-tu bossé spécifiquement cette discipline ces derniers temps ?

Arthur : Non, je ne suis pas passé en mode statique. Dimanche matin j’étais vraiment prêt. Je pense qu’il y a plusieurs raison à ce 7’27s, ce qui est pas loin de 1min de plus que mon ancien PB. Tout d’abord j’ai clairement du passé un nouveau cap en apnée. Il y a du avoir un réel progrès grâce à l’entraînement. A cela s’ajoute un bon échauffement, bien réglé sur le timing. 2 min de récup en plus avant le top officiel car il y avait du retard sur l’horaire, et un peu plus de carpes que d’habitude. Je ne m’entraîne jamais en statique !

► Tu étais parti pour faire un combiné sûrement à +de 600m mais en DNF tu sors à 2m ! Que s’est-il passé ?

Arthur : Très simple : énorme fatigue due au statique du matin, grosse hyperventilation avant de partir (que je gère tout à fait bien en forme), et prise d’air, carpes et surpression trop rapide car surpris par le compte à rebours. Le tout avec probablement une très légère hypoglycémie. Résultat au moment de mettre la tête sous l’eau j’ai senti le malaise vagal arriver. Je suis sortie tout de suite et j’ai lâché la surpression. Classique mais ça ne m’étais jamais arrivé aussi fort. Les grosses statiques, ça entame. J’ignorai.

► Est-ce que tu es content de cette compet’, est-ce que tu es dans le bon timing pour la suite de la saison ?

Arthur : Oui je suis très content de cette compète. Mon statique est une réelle satisfaction. Cela vient combler une lacune dans ma pratique de l’apnée. Le timing est parfait.

► Rendez-vous à Nîmes le 3 avril prochain sur le circuit AIDA ?

Arthur : Tout à fait.

►Merci Arthur et à bientôt

 

Dossier par LHN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *