Le web magazine 100% Apnée Thursday - Sep 21, 2017

championnats du monde par équipes AIDA 2016


14364758_10209168093698104_5362452557585154160_n

Il y a 20 ans la fédération internationale d’apnée AIDA organisait les premiers mondiaux par équipes en France. Du 16 au 24 septembre ce sont les eaux mythiques de Kalamata qui ont accueilli cette fois le championnat 2016. Lors de ce championnat les individualités se sont éffacées pour laisser la place à l’esprit d’équipe. Trois athlètes d’une même nation ont concouru en poids constant (CWT), en apnée statique (STAT) et en apnée dynamique (DYN). Soit 9 performances par équipe. AIDA France a envoyé en Grèce une équipe masculine de gros calibre avec Alexis Duvivier, Guillaume Bussière et Vincent Mathieu. Il y eut aussi une équipe féminine composée de Justine Nicolas, Marie-Pierre Ekstet et Emilie Vernier.
Les trois grandes journées de la compétition :
-lundi 19 septembre pour l’épreuve de poids constant
-jeudi 22 septembre pour l’épreuve d’apnée statique
-samedi 24 septembre pour l’épreuve de dynamique

 

l’épreuve de poids constant


Le plus grosse annonce française revient à Guillaume Bussière avec -101mn soit un nouveau PB. Il s’agit de la 2e annonce la plus profonde derrière celle d’Alexey Molchanov puisque le champion russe annonce -123m.

Dans un premier temps, l’homme du jour fut indiscutablement Guillaume Bussière. Avec -101m il est le plus profond de la journée puisqu’ Alexey Molchanov ne valide pas sa plongée en raison d’un protocole trop long (+ de 16 » au lieux des 15 » règlementaires). C’est aussi un Personal Best en compétition pour l’Azuréen du CIPA. Alexis Duvivier valide 66m CWT. En revanche Vincent Mathieu n’a pas plongé en raison d’un tympan perforé (il avait annoncé au départ -83m).
Les filles de l’équipe de France qui découvrent l’univers de profondeur valident toutes leurs plongées : -45m pour Emilie Vernier, -40m pour Justine Nicolas et -35m pour Marie Ekstets. Il sera très difficile d’aller chercher les japonaises qui ont déjà pris le large dans les eaux de Kalamata. En revanche la Team masculine française est  dans la course pour le titre.
Un clin d’oeil à Jenna Apokotos, la plus française des Grecque, qui bat le record national grec avec -68m CWT.

resultcwtfrance-copie

Coup de théâtre !

Le sort, ou plutôt l’incompétence, s’est encore abattu sur un « Guillaume  » ! L’an passé on se souvient tous de l’erreur de câble dont a été victime Guillaume Néry puisqu’il était descendu à -139m au-lieu des 129m annoncés lors de mondiaux en mer.
Cette année c’est un autre Guillaume qui est victime d’une grossière erreur de mesure. En effet, le lendemain de l’épreuve l’organisateur annonçait que Guillaume Bussière présent sur les mondiaux AIDA par équipe n’ avait pas plongé à -101m comme il l’avait annoncé mais qu’il en a réalité plongé à -81m. L’erreur de l’organisateur est donc cette fois-ci de 20m (vers le haut). Comment une telle erreur de mesure de câble a-t-elle pu survenir un an après la dernière plongée en compétition de Guillaume Néry ?
Cette histoire n’enlève rien aux qualités de Guillaume Bussière qui a déjà validé à l’entraînement une performance à 3 chiffres en poids constant. La France aurait pu bénéficier des 101 points de la plongée de Guillaume, toutefois, par fairplay, les Français n’ont pas voulu ce nombre de points. C’est donc 66 points (la plongée d’Alexis) + 83 points (la plongée de Guillaume) soit 149 points pour le poids constants. Ces 20 points manquant couteront chers au final…

 

annelie-pompe-copie

 

l’épreuve d’apnée statique

la France envoie du lourd

On savait que mentalement ça allait être compliqué pour Guillaume Bussière de faire une grosse perf en statique après l’incident du câble en CWT mais l’Azuréen a tenu bon et a validé 5’58 ».
Alexis Duviver et Vincent Mathieu étaient très attendus et ils n’ont pas failli; tous les deux passent les huit minutes : 8’53 » pour Vincent (Yellow card; départ 2 » après le top), record personnel et 8’06 » pour Alexis (White Card). L’équipe masculine française a largement dominé cette épreuve d’apnée statique.
Chez les filles c’est Marie-Pierre Ekstet qui a brillé en validant 6’39 » ! Emilie Vernier valide 5’41 » et Justine Nicolas 4’56 »

Emilie Vernier (photo : Daan Verhoeven)

Emilie Vernier (photo : Daan Verhoeven)

 

l’épreuve de dynamique palme

la France, vice championne du monde par équipe

Alexis Duvivier (photo : Daan Verhoeven)

Alexis Duvivier (photo : Daan Verhoeven)

 


L’équipe de France est vice championne du monde par équipe derrière la République Tchèque. Les français étaient sûrement les plus forts mais la malchance sur l’épreuve de poids constant aura eu raison de la médaille d’or.
Guillaume Bussière, Alexis Duvivier et Vincent Mathieu totalisent 793.4 points contre 808.6 pour les Tchèques. Autrement dit les 20m de câble en moins sur la performance de Guillaume Bussière coûtent très chers. Ce qui est certains c’est l’équipe s’est battue jusqu’au bout puisque Guillaume a nagé 250m DYN, Alexis 270m DYN (meilleure perf de la compétition) et 224m DYN pour Vincent.

White card pour Alexis Duvivier: 270m DYN

White card pour Alexis Duvivier: 270m DYN


L’équipe féminine française termine à la 9e place. La Dream Team japonaise remporte haut la main ce mondial par équipe. pour l’anecdote rappelons que Tomoka, Anako et Misuzu avaient totalisé plus de points que la meilleure équipe masculine sur l’épreuve de poids constant !

Résultats de l’équipe de la France

Équipe de France masculine
Guillaume Bussière
81m CWT / 5’58 STAT / 250m DYN
Alexis Duvivier
66m CWT / 8’06 STAT / 270m DYN
Vincent Mathieu
DNS CWT / 8’53 STAT / 224m DYN

Équipe de France féminine
Marie-Pierre Ekstets
35m CWT / 6’39 STAT / 170m DYN
Justine Nicolas
40m CWT / 5’56 STAT / 133m DYN
Emilie Vernier
45m CWT / 5’41 STAT / DQ BO DYN

vice-chp-du-monde-copie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *